Ateliers Family Coahing Ateliers Family Coaching, accueil Ateliers Family Coaching, accueil Ateliers Family Coaching, accueil



Le Respect …
Jeudi, 10 Octobre 2013 16:40

Le respect ...

 

On entend parfois dire que le respect se perd, que nos jeunes ne respectent plus rien ni personne, C’est vrai qu’en observant autour de nous on peut avoir ce sentiment ; mais nous en tant que parents respectons-nous toujours nos enfants ?

Respecter quelqu’un signifie avoir de la considération pour cette personne, lui porter une profonde estime, prendre en compte ses ressentis. Chacun à besoin et aime se sentir respecter cela permet en autre de développer le besoin d’appartenance et d’estime de soi (si chers à A.Maslow). Nous pouvons communiquer cette idée de respect par les mots, par notre communication non-verbale (nos gestes, mimiques, attitudes) mais aussi par notre capacité à écouter ce que nos enfants nous disent sans aller directement à la conclusion ou/et à la solution toute faites.

Est-ce que quelqu’un vous a déjà dit « je te respecte » ? Quel sentiment avez-vous eu à ce moment précis ? Se sentir respecter permet d’avancer, de se développer, de donner le meilleur de soi. Alors, quand j’entends dans certaines émissions de télévision (que je ne citerai pas) des parents interpeller leurs enfants en bas âge en utilisant des gros mots, je ne suis pas étonnée de découvrir dans cette même famille une enfant grossière et ne respectant aucune règle. Le respect ne se décrète pas, il se mérite !

Quelques idées pour cheminer dans ce sens :

1 / Se respecter soi-même

Ecouter ses propres besoins, être capable de les exprimer aux autres. Chaque matin prendre quelques instants en se regardant dans le miroir et en se disant à haute voix « je te respecte » en pensant vraiment ce que l’on dit. Prendre l’habitude d’entendre ce mot « respect » vous permettra de le dire plus facilement aux autres et de le montrer.

2/ Introduire ce mot « respect » dans son vocabulaire quotidien. Essayez pendant quelques semaines d’utiliser ce mot avec vos proches en y pensant réellement. Chaque soir demandez-vous, comment ai-je utilisé ce mot et quel a été l’impact sur l’autre ?

3/ Etablissez une liste des qualités de vos enfants que vous respectez particulièrement, relisez cette liste chaque jour pour vous en imprégner et pensez-y fort, surtout dans les moments difficiles. Se concentrer sur le positif permet d’être plus heureux, de nombreuses études scientifiques le prouvent … parlons-en dans le prochain billet.

A très vite. Avec tout mon respect,

Sophie

 
Le changement est positif !
Jeudi, 20 Décembre 2012 13:54

Le changement est positif !

Le monde change, nos enfants, nos familles également et nous n’avons qu’une solution : nous adapter au plus vite. Mais plus facile à dire qu’à faire !

Je vous propose d’expérimenter une approche novatrice qui commence à se développer dans le monde de l’entreprise, la démarche appréciative, démarche positive pour accompagner le changement. Pendant longtemps, nous nous sommes surtout intéressés aux pathologies c’est à dire à ce qui va mal chez un individu ; heureusement dans les années 50-70, des psychologues humanistes (croyant au potentiel de chacun) comme Abraham Maslow, Carl Rogers, Milton Erickson, entre autres ont cherché de manière empirique pourquoi certains individus allaient bien, ils se sont centrés sur leurs réussites, leurs forces, leurs compétences. Ces dernières années de nombreuses études neurobiologiques ont mis en évidence le lien étroit entre le corps et l’esprit. Nos croyances positives nous permettent ainsi de « déplacer des montagnes », à contrario nos croyances négatives nous bloquent et nous empêchent d’avancer. En France, notre culture de la critique malheureusement bien ancrée nous montre souvent le verre à moitié vide alors comment faire ?

Cette démarche comporte 5 étapes appelées en français les « 5 D »

-1- Définition : Il s’agit de choisir les thèmes sur lesquels vous souhaitez travailler pour changer, en ce début d’année c’est l’occasion rêvée pour définir un ou deux objectifs pour vous-même et/ou votre famille. Par exemple « Ne plus m’énerver », « «prendre du temps pour moi », « utiliser l’humour »

-2- Découverte : Listez les forces, les succès, les capacités de votre famille. Soyez créatif, pensez au bons moments, dites vous « quelles sont ses qualités » « qu’est-ce qui me plait particulièrement en lui » « en quoi sommes-nous complémentaires »

-3- Devenir : Imaginez à quoi pourrait ressembler votre famille après avoir engagé ce changement, cette étape peut se faire en famille autour d’un bon goûter : « vous venez d’effleurer votre famille de votre baguette magique, à quoi ressemble t-elle ? qu’est-ce qui a changé concrètement ?

-4- Décision : Il s’agit à cette étape d’identifier les moyens (au sens large) à notre disposition puis de définir « qui fait quoi, comment ? ». Il faut être très précis car le changement cela se pilote un peu comme une formule 1 !

-5- Déploiement : A cette ultime étape on répondra à la question « quand », c’est à dire que nous allons établir un planning de chacune des actions à mettre en place sans oublier des étapes de suivi indispensables.

 

Faites-nous connaître vos changements prévus en 2013, nous publierons vos réussites !!! (contactez nous)

 
Nos ados vont bien !
Mardi, 16 Octobre 2012 14:34

Un sondage Ipsos Santé de cette année, dresse le portrait d'une jeunesse pragmatique, et plutôt bien dans sa peau, bonne nouvelle car contrairement à ce que certains veulent nous faire croire nos ados vont bien, qu’on se le dise !

Les images d’Epinal les présentent volontiers en conflit avec leur famille, désengagés de l’école… Ces poncifs volent en éclat : les adolescents réussissent mieux à leurs yeux avec leur famille qu’avec leurs amis, se sentent plus en réussite scolaire qu’en réussite dans les loisirs, comme le sport ou les activités artistiques.

Adolescents et adultes partagent les mêmes valeurs de la réussite : motivation, confiance en soi, et travail..., même si les adultes n’en sont pas convaincus

87% des adolescents croient que la réussite « est liée au travail fourni », et la même proportion juge que la réussite « c’est avant tout se sentir bien dans sa peau ». Eh oui étonnant n’est ce pas ?

D’autre part cette enquête nous montre aussi qu’adolescents et adultes se rejoignent sur l’importance du travail et de la confiance en soi dans la réussite. Ainsi, le trio de tête de ce qu’il faut pour réussir est : la motivation (54% pour les adolescents, 41% pour les adultes), le fait de croire en soi (respectivement 43% et 48%), et celui de travailler dur (respectivement 40% et 36%). Halte aux idées reçues selon lesquelles cette jeunesse serait synonyme de paresse, goût pour la facilité, désengagement...

Et cerise sur le gâteau, lorsque l’on interroge les adolescents sur leur modèle de réussite, plus de la moitié des adolescents citent spontanément un membre de la famille et seulement 23% nous désignent une personnalité publique. Le père et la mère sont les deux personnes les plus souvent mentionnées comme modèle par les adolescents (respectivement 18% et 15%). Les personnalités les plus citées sont Bill Gates (29 citations), Barack Obama (20 citations), Zidane (14 citations)… ,mais très, très loin derrière « mon père » (148 citations), « ma mère » (130 citations).

Voilà la preuve que nous sommes de bons parents et que notre travail au quotidien porte ses fruits. Nous voilà rassurés !!

 
Être maman, un métier non reconnu…
Mardi, 05 Juin 2012 19:23

Je souhaite m’adresser aux mamans qui pour certaines souffrent de na pas être reconnues pour ce métier si difficile qu’elles exercent au quotidien !!! Les animatrices/animateurs de notre réseau tirent la sonnette d’alarme.

Les mamans sont formidables! Elles assurent du matin au soir, elles sont à la fois taxi, femme de ménage, cuisinière, couturière pour certaines (ce n’est pas mon cas d’ailleurs) professeur au moment si délicat des devoirs, secrétaire pour les rdv chez les spécialistes en tout genre et même gendarme… alors reconnaissons qu’elles sont géniales et acceptons que ce métier pluridisciplinaire soit enfin valorisé. Celles qui ont participé à nos ateliers se sentent rassurées, elles reprennent confiance, elles se sentent exister ! Alors si vous lisez ce billet, et que vous vous reconnaissez, n’oubliez jamais que votre rôle est essentiel, même si votre entourage ne le dit pas toujours, il en est conscient ! En ce qui nous concerne, nous voulions vous rendre hommage et vous dire BRAVO !!!!

(Être Papa, pas simple non plus, cela fera l’objet d’un prochain billet)

A très vite 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 9